Lettre aux amis de l'AFS (mai 2020 - 2e lettre) (2)

16 Mai 2019 Actualités


L’ÉTAU ‘‘ÉDUCATION NATIONALE’’

SE RESSERRE SUR NOS ENFANTS

ET NOS FAMILLES

Il y a 6 ans, l'AFS publiait une étude de l’idéologie dont Mr Vincent Peillon, alors ministre de l’Éducation nationale, était (est toujours ?) l’affidé, le militant et l’exécutant. Ses écrits, différents entretiens, les décisions de son administration nous avaient conduits à  faire connaître[1] la façon dont les  ‘‘valeurs’’ dites républicaines structuraient et conditionnaient la jeunesse réquisitionnée par l’État.

Datées de cette mi-mai 2020, à l’occasion de la  réouverture des écoles et des établissements scolaires, des consignes du ministère, pudiquement appelées ‘‘informations, recommandations’’ font l’objet de ‘‘Fiches’’[2] qui ont pour objectif d'accompagner les professionnels dans le processus de reprise des cours. Elles émanent de EDUSCOL, portail national d’informations et de ressources de l’éducation nationale.

Deux fiches ont retenu notre attention :

  • l’une portant sur les risques de dérives sectaires,
  • l’autre sur les replis communautaristes ; cette seconde fiche est indisponible depuis lundi 11 mai, milieu d’après-midi, l’accès n’étant désormais possible qu’après authentification préalable. Nous la reproduisons cependant puisque nous l’avions enregistrée dès la parution.

Ces documents  noyés par la frénésie réglementaire  des technocrates qui veulent le bien des populations  ne seront pas connus du grand public.
Ils sont officiels et non le fruit de fantasmes complotistes !
Ils donnent des consignes pour embrigader les enfants et les inciter à la délation.
Ils sont la reproduction de ce qui se passait, il y a une cinquantaine d'années en URSS, en Chine, à Cuba ... : délation sollicitée des enfants, questionnement, endoctrinement...
Ils mettent en cause TOUTES les facettes de l’intimité de la personne : santé physique et psychique, alimentation, convictions spirituelles, morales...De sorte que la notion de sectarisme peut être très largement entendue !
Ils visent  à s’immiscer dans les FAMILLES (responsables légaux) :

  • la fiche sur les dérives sectaires paraît être dirigée essentiellement vers celles attachées à des convictions catholiques et/ou nationales,
  • la fiche sur les replis communautaristes vers les musulmans.

À noter que le REPLI serait moins nocif à la cohésion républicaine que la DÉRIVE qui présente une atteinte à l’idéologie  fraternelle.

Mais la suppression de la deuxième laisse penser que les deux fiches se complètent fort opportunément pour prendre les enfants et les familles dans l'étau totalitaire.

Voici les liens pour accéder aux exemplaires mis sur le site de l'AFS :

 
[1] Main basse sur l’âme de nos enfants. En vente sur le site. R174, 12 p. 2 €
[2] https://eduscol.education.fr/cid151499/reouverture-des-ecoles.html

 

Nos abonnements

Abonnement ordinaire

Édition papier. Recevez la revue par voie postale au format papier.

1 an (6 numéros)
55 €

Abonnement Internet

Édition numérique. Téléchargez la revue au format PDF.

1 an (6 numéros)
30 €

Abonnement Complet

Édition numérique et édition papier.

1 an (6 numéros)
65 €

S'inscrire

À notre lettre