Lettre aux amis de l'AFS (Septembre 2020)

10 Sep 2019 Actualités

Au sommaire de cette lettre :

  • Suite des émissions sur RCF
  • Session de formation à la philosophie politique
  • Le "Grand Reset"
  • Les martyrs du XXIe siècle


Émission Catholique et société de RCF-Vaucluse

Logo de RCFVoici les liens vers la suite des émissions de RCF-Vaucluse sur le thème Catholique et société, avec la participation de Yann Le Coz, Michel Ducrest et Grégoire Maisonneuve :

Pour retrouver les précédentes émissions, cliquer ICI.

Session de formation à la philosophie politique

Une session de formation à la philosophie politique est organisée du vendredi 2 au dimanche 4 octobre 2020, à Paris.

Le matin : Cours généraux par le père Bernard Rulleau
Thème : Les fondements de la Cité. Les principes de la science politique selon Aristote et saint Thomas d'Aquin

L'après-midi : Conférences et débats :

Questions sur l’insurrection et la résistance à la loi injuste, par le professeur Cyrill Dounot
• Dieu a fait la France guérissable par Yves de Lassus, AFS
L’Occident face à l’Islam, libre-échange ou guerre économique ? (VIIIe-XVe siècles) par Pierre-Emmanuel Dupont, chargé d’enseignement universitaire
Faire face à la subversion par Stéphane Mercier, docteur en philosophie
Le concept d’ordre naturel, clé du politique par Bernard de Midelt

Prix de la session : 60 €.
Informations pratiques : cliquer ICI
Renseignements et inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À QUI S’ADRESSE CETTE SESSION ?
La session d’études est une initiative de laïcs catholiques. Elle est conçue pour des adultes ayant une formation universitaire et notamment au moins des connaissances de base en philosophie. La philosophie politique à laquelle nous nous référons est la philosophie réaliste dite scolastique, appuyée sur les enseignements d’Aristote et de saint Thomas d’Aquin, Docteur Commun de l’Église, dont la doctrine a toujours été recommandée par le Magistère de l’Église.
La session d’études ne s’adresse pas à des spécialistes, mais à des personnes motivées, soucieuses de leurs devoirs civiques et du salut temporel et spirituel de leur prochain, et désireux de mieux connaître les principes qui gouvernent la science politique, et d’appliquer ces principes aux situations concrètes (selon la prudence politique) afin de discerner les voies d’une action politique tendant à la défense et au redressement de la civilisation chrétienne.
Il convient de nous contacter au plus tôt si vous souhaitez participer. La participation à la session est sur invitation seulement. Les organisateurs se réservent le droit d’examiner et de valider les demandes de participation. Il est nécessaire d’assister à la totalité de la session, il est impossible de n’en suivre qu’une partie.

Actualités

Le "Grand Reset"

Le meilleur des mondes se profile pour demain. Voici ce qui a été annoncé au dernier World Economic Forum (WEF) plus connu sous le nom de Forum de Davos, fondé par Klaus Schwab en 1971 :

https://fr.weforum.org/press/2020/06/la-grande-reinitialisation-un-sommet-unique-pour-debuter-2021

Pour avoir une présentation générale des différentes composantes de ce "Grand Reset", voici une vidéo de présentation du livre de Klaus Schwab et Thierry Malleret : COVID-19, the great reset, qui explique ce qu'est le Grand Reset dans les domaines économique, social, géopolitique, environnemental, technologique, industriel et commercial :

https://youtu.be/lQ9cJqxYWcE

Tout ceci n'est pas sans rappeler le plan proposé par le docteur Richard Day en 1969. (Voir vidéo d'Arnaud de Lassus sur Le nouvel ordre des barbares)

Les martyrs du XXIe siècle

Un prêtre ami nous a transmis ce mail qu'il nous a semblé important de faire connaître à nos lecteurs.

Chers amis de l'AFS,

Depuis longtemps je suis avec intérêt ce que vous faites pour l’Église, la France et la Chrétienté.
Je voudrais commencer par rendre un hommage appuyé et ému à tous les chrétiens persécutés à travers le monde et pour cela je ne prendrai qu’un exemple, celui d’un MOIS de persécution au Nigeria dont je recopie un extrait sur le Gasteone Institut.org dans son envoi du 1er septembre dernier :

Début de citation
Sur le seul mois d'avril 2020, des bergers musulmans armés de machettes ont assassiné 13 chrétiens dans la nuit du 1er au 2 avril. « Nous nous sommes réveillés pour enterrer sept personnes brûlées à mort... », a déclaré une source. Les personnes assassinées « étaient pour la plupart des chrétiens âgés qui n'ont pas été assez rapides pour se perdre rapidement dans les broussailles environnantes comme les autres membres de la communauté ».
Le 7 avril, les bergers Peuls ont massacré le pasteur, Matthew Tagwai et trois membres de sa congrégation, dont un garçon de 10 ans. La veuve enceinte de Matthew Tagwai et ses deux petits enfants porteront son deuil.
Le 10 avril, des bergers Peuls musulmans ont assassiné le pasteur Stephen Akpor, 55 ans. « Deux bergers sont arrivés à l'Église Céleste... ils lui ont tiré dessus alors qu'il priait et conseillait cinq fidèles dans l'église », ont déclaré ses collègues. « Les bergers ont tiré plusieurs fois sur le pasteur, puis l'ont poignardé à mort. » Sa femme et ses cinq enfants portent désormais son deuil.Le 11 avril, des bergers Peuls musulmans ont abattu un fermier chrétien.
Le 13 avril, des bergers Peuls musulmans ont décapité deux chrétiens d'une si horrible manière qu'ils ont dû être « enterrés sans leur tête ».
Le 14 avril, des bergers Peuls musulmans ont massacré neuf chrétiens dont six enfants et une femme enceinte. « Ils étaient armés de machettes et de fusils AK-47 », se souvient un survivant : « Ils ont attaqué notre village vers 20 heures ; ils criaient : "Allahu Akbar !" en mitraillant nos habitations. » Trente-trois maisons ont été incendiées.
Le 16 avril, des bergers Peuls musulmans ont tué Sebastine Stephen, un jeune étudiant chrétien. Les bergers Peuls qui disposaient d'armes sophistiquées étaient plus de 50. Ils tiraient sporadiquement. Un survivant a rapporté qu'après avoir tué le jeune homme, ils sont entrés par effraction dans la maison de M. Jack Nweke et l'ont enlevé lui et sa femme, abandonnant derrière eux leurs trois enfants.
Le 19 avril, des bergers Peuls musulmans ont tué quatre chrétiens. « Trente-huit maisons ont également été rasées, et 87 familles se sont retrouvées sans abri », a indiqué une source.
Le 20 avril, « un fermier chrétien, Titus Nyitar, a été abattu et sa tête a été coupée », a déclaré un voisin. Titus « travaillait dans sa ferme lorsqu'il a été tué par les bergers ». Ensuite, ils « ont gagné le village pour incendier des maisons. Ils ont enlevé trois villageois ».
Le 22 avril, des bergers Peuls musulmans ont tué 12 chrétiens ; au cours de la même attaque, ils ont pénétré dans l'église et enlevé un couple qui célébrait son mariage.
Le 23 avril, les Peuls « ont mené diverses attaques contre des zones à prédominance chrétienne au centre-nord du Nigeria. Ils ont tué deux personnes, kidnappé une autre et incendié un bâtiment d'église qui comprenait la maison du pasteur ».
Hormis les crimes les plus horribles - comme le viol et le massacre d'une étudiante chrétienne s'abritant dans une église - les grands médias traditionnels passent sous silence l'essentiel de ces persécution. Comme si les journalistes craignaient qu'au lieu de simples "crimes", apparaisse soudain un schéma politiquement incorrect d'attaques motivées idéologiquement.
« C'est comme si la vie des Chrétiens n'avait plus d'importance », a déclaré un pasteur nigérian à propos de l'attaque d'un mariage qui a fait 32 morts.
Fin de citation

Nos frères souffrent au Nigeria, en Chine, au Liban, dans tout le Moyen Orient, au Soudan et dans d’autres parties du monde et nous, nous sommes obnubilés par le port du masque 😷 ; bientôt ne faudra t’il pas le porter en dormant !
Nos églises ne sont pas épargnés par toutes ces contraintes sanitaires et l’Histoire retiendra ces deux mois où la plupart d’entre elles ont été fermées au culte ; puis fut fait l’obligation de communier dans la main ou de ne pas communier comme à Saint Sulpice pour la messe de lancement du Pèlerinage de Chrétienté ! Est ce possible ? Ne vivons nous pas un temps de folie ?
Au même moment, le Pape invite les chrétiens et les autres à ouvrir leur frontière, leur cœur et leur maison à l’envahisseur musulman et signe le terrible document sur la « Fraternité humaine. Il se lance aussi dans une campagne écologique sans précédent.
Devant cette accumulation de drames jusqu'au plus haut sommet de l’Eglise et de nos pays que reste t’il ? La désespérance, le désespoir ? Le repli ?
Non ! La Vierge Marie, notre Maman à tous est venue à Fatima nous donner les remèdes qui souvent dans cette Revue ont été exposés en détails mais que je veux rappeler succinctement.
À quoi cela sert il de discourir sans fin sur la Consécration ou non de la Russie au Cœur Immaculé de Marie si nous ne prenons pas les moyens qui sont entre nos mains et qui sont simples.
Je suis étonné de constater que de nombreux chrétiens pratiquants ( 2% des français ) ne saisissent pas ces armes données par Marie elle-même il y a 100 ans.

- Le premier, le plus simple est bien sûr la récitation quotidienne du chapelet et pas seulement quand on a de la route à faire.
À une mère de famille nombreuse devant laquelle je m’étonnais il y a déjà longtemps du chemin droit de TOUS ses enfants et la route 25 ans après continue .
Cette mère de famille me répondait tout simplement qu’elle l’attribuait au chapelet récité avec tous les enfants le soir. Point ! 
Saisir son chapelet chaque jour ou compter les « Je vous salue Marie » sur ses dix doigts est-ce au dessus de nos forces ? Un quart d’heure ou 20 minutes pour tout obtenir comme la Vierge Marie l’a dit à sœur Lucie. TOUT ! (Voir la page Le chapelet quotidien sur le site fatima100.fr)

- La dévotion aux cinq premiers samedis du mois et à tous les premiers samedis du mois en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie qui permet de se confesser, de communier, de méditer 15 minutes un des mystères du Rosaire et bien sûr de réparer toutes les offenses faites à notre Mère du Ciel.
Quelle belle et puissante dévotion ! Quel sera le Pape qui la fera connaître ? En attendant, soyons y fidèle et faisons la aimer. (Voir la page Les premiers samedis du mois sur le site fatima100.fr)

- Enfin Notre Dame nous recommande instamment le port du scapulaire. Le diable en a peur. Je vois la difficulté que certains ont à se décider ou à persévérer. (Voir la page Le port du scapulaire sur le site fatima100.fr)

Nous ne sommes pas des vaincus mais déjà des vainqueurs. Nous savons ces paroles de la Très Sainte Vierge Marie : « À la fin Mon Cœur Immaculé triomphera. »

Nos abonnements

Abonnement ordinaire

Édition papier. Recevez la revue par voie postale au format papier.

1 an (6 numéros)
à partir de 55 €

Abonnement Internet

Édition numérique. Téléchargez la revue au format PDF.

1 an (6 numéros)
30 €

Abonnement Complet

Édition numérique et édition papier.

1 an (6 numéros)
à partir de 65 €

S'inscrire

À notre lettre