Doctrine sociale de l'Eglise et personnalisme

Doctrine sociale de l'Eglise et personnalisme

Arnaud de Lassus

Le personnalisme est l'erreur qui prétend subordonner la société à la personne, quand la doctrine traditionnelle déclare le contraire. Les droits de l'homme en sont une traduction politique.

4è de couverture

Détails

  • 32 pages
  •   2018  (3è édition)
  • Rubrique : Brochures / Repères
  • Thème :
    Religion
    Doctrine sociale

En savoir plus

temporel, société, personnalisme, droits de l'homme

 

Depuis plus d'un demi-siècle l'enseignement de la doctrine sociale de l'Église a été affecté par la pénétration de deux catégories d'erreurs liées soit au libéralisme, soit au personnalisme. Cette dernière ayant été moins étudiée que la première, elle fait l'objet de cette étude.

Or le personnalisme est cette erreur qui consiste à placer le rapport entre la personne et la société à l'inverse de ce que la doctrine traditionnelle a fait jusqu'au concile Vatican II. Cette étude a donc pour objet d'expliquer en quoi consiste le personnalisme, en quoi les doctrines traditionnelle et moderne diffèrent et quelles en sont les conséquences.

Nos abonnements

Abonnement ordinaire

Édition papier. Recevez la revue par voie postale au format papier.

1 an (6 numéros)
à partir de 55 €

Abonnement Internet

Édition numérique. Téléchargez la revue au format PDF.

1 an (6 numéros)
30 €

Abonnement Complet

Édition numérique et édition papier.

1 an (6 numéros)
à partir de 65 €

S'inscrire

À notre lettre